Statistiques activité réseau bronchiolite IDF 2018 2019 Point au 18/02/2019

Publié le 15 octobre 2018

Bonjour, Le bilan activité du week end de la semaine 07/2019. Pour ce  dernier week-end de garde en Ile de France  l’épidémie poursuit son extinction malgré une petite remontée de l’activité due à l’épidémie de grippe. 135 appels ont été recensés  au standard  soit un total de 6662 appels depuis le début. Cela concerne 874 […]


Bonjour,

Le bilan activité du week end de la semaine 07/2019.

Pour ce  dernier week-end de garde en Ile de France  l’épidémie poursuit son extinction malgré une petite remontée de l’activité due à l’épidémie de grippe. 135 appels ont été recensés  au standard  soit un total de 6662 appels depuis le début.

Cela concerne 874 nourrissons de moins de 3 mois soit  %, 4500 nourrissons de moins de 12 mois soit  % et 1288 nourrissons de plus de 12 mois soit  %

 

Au delà des statistiques l’équipe de coordination du réseau Bronchiolite tient a vous remercier pour la qualité de votre investissement professionnel au service des nourrissons et de leur famille dans cette période délicate des épidémies hivernales.

Le nombre d’appels au standard n’est que la partie émergée de l’iceberg et le nombre réel de nourrissons que vous avez accompagnés est probablement très supérieur avec tout les nourrissons que vous aviez naturellement en soins, les adressages directs de vos consoeurs et confrères, de vos correspondants médicaux habituels, etc..

Cela montre enfin que non seulement les familles franciliennes nous font confiance et ce depuis maintenant 19 années et que les prescripteurs continuent à vous faire confiance pour la qualité de vos soins de kinésithérapie respiratoire pédiatrique.

Un GRAND MERCI. Nous sommes fiers d’appartenir à une communauté de kinésithérapeutes, professionnels de santé, engagés pour assurer l’accès, la continuité, et la qualité des soins, tout en rassurant les familles et permettant aux nourrissons de surmonter ce moment difficile pour eux en améliorant leur confort respiratoire et pour certains, notamment les plus jeunes, en évitant parfois une hospitalisation inutile.

En France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.