BRONCHIOLITE : LES RESULTATS PRELIMINAIRES DU PROTOCOLE DE RECHERCHE CLINIQUE EN KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE PEDIATRIQUE BRONKILIB

Publié le 23 mai 2014

Huit organisations de gardes de kinésithérapie respiratoire pédiatrique et Réseaux Bronchiolite Français ont participé pendant la période épidémique de bronchiolite 2013/2014 à une étude clinique intitulée BRONKILIB. Cette étude avait vocation à évaluer l’effet de la kinésithérapie respiratoire avec augmentation du Flux expiratoire (AFE) dans la prise en charge de la première bronchiolite du nourrisson en pratique de ville. Elle a été réalisée conformément aux prescriptions des lois et règlements encadrant la recherche clinique en France . Bronkilib est la première étude de cette ampleur initiées en France par des masseurs kinésithérapeutes pratiquant en ville.

Ce protocole de recherche clinique à réuni 98 masseurs-kinésithérapeutes libéraux exerçant dans huit régions françaises et ayant une réelle expérience de la pratique de la kinésithérapie respiratoire pédiatrique en ville. Ils sont engagés au service des patients et de leurs familles dans l’amélioration de la qualité de  l’accès et de la continuité des soins de kinésithérapie respiratoire pédiatrique notamment les Week-end et les jours fériés de la période épidémique.

Cette étude s’est déroulée entre septembre 2013 et Mars 2014. Elle a permis d’inclure 176 nourrissons. 156 inclusions bénéficient actuellement d’un traitement bio statistique au sein de l’Unité de Recherche Clinique du CHU Pédiatrique Robert DEBRE APHP du Professeur Alberti. L’ensemble des résultats bénéficieront d’une publication dans les revues scientifiques spécialisées, ce qui prendra encore plusieurs mois.

L’objectif principal de cette recherche était:

Evaluer l’effet immédiat, à la première séance, du traitement par kinésithérapie respiratoire avec Augmentation du Flux Expiratoire (AFE) chez les nourrissons atteints d’une première bronchiolite bénéficiant d’une prise en charge ambulatoire.

Le score d’évaluation utilisé est le Score de Wang (Score utilisé dans les recherches cliniques  hospitalières qui ont  récemment été très médiatisées sur la justification ou non de la pratique de kinésithérapie respiratoire pédiatrique).

Le premier résultat que nous pouvons annoncer de façon objective en attendant les traitements bio statistique, est qu’en moyenne le score de Wang a été amélioré de 34% entre avant la première séance et après la première séance. Cette amélioration s’est renforcée à la deuxième séance avec en fin de séance une amélioration de 52% versus score initial.

Nous pouvons donc en déduire qu’il y a bien un effet positif immédiat de la kinésithérapie respiratoire par augmentation du flux expiratoire réalisée en ville sur le confort respiratoire des nourrissons atteints de Bronchiolite.

Vous trouverez ci-après un diaporama retraçant les premiers résultats exploitables.

BRONKILIB PREMIERS RESULTATS 22 05 2014

 Sans titre (2)